À la une

Des résultats du 1er trimestre 2012 en ligne avec nos prévisions annuelles

Les résultats du premier trimestre 2012 de Vivendi ont bien été accueillis par le marché : l’action a progressé de 2,01 % le 15 mai 2012 après leur publication.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’est établi à 1,62 milliard d’euros au 31 mars 2012, en baisse de 4,9 % par rapport au premier trimestre 2011 et en hausse de 1,9 % hors Activision Blizzard. Universal Music Group et GVT ont enregistré de très belles performances, dégageant des EBITA en hausse respective de 47,8 % et de 28,9 %. La baisse de l’EBITA d’Activision Blizzard s’explique par son calendrier de sortie de ses jeux et par des méthodes comptables spécifiques (le chiffre d’affaires et les coûts d’un jeu ayant une composante en ligne sont différés sur la période estimée d’utilisation, ce qui conduit d’ailleurs à constater un solde de marge opérationnelle différée de 573 millions d’euros pour Activision Blizzard au 31 mars 2012).

De son côté, SFR a bien résisté au nouveau contexte concurrentiel du marché mobile (arrivée d’un quatrième opérateur mobile le 10 janvier 2012) : son parc d’abonnés mobiles a reculé de seulement 274 000 personnes. Dans un marché du mobile en transformation, la situation commerciale de SFR ainsi que le rythme des départs et arrivées des clients se rapprochent de leurs niveaux antérieurs. A fin avril 2012, le parc d’abonnés mobile est en hausse par rapport à fin mars 2012.

A l’occasion de la publication des résultats du premier trimestre 2012, Vivendi a confirmé les perspectives 2012 de toutes ses filiales (et même relevé à plus de 750 millions d’euros l’objectif de résultat opérationnel ajusté d’Activision Blizzard, contre une prévision antérieure d’environ 750 millions d’euros) et du groupe. Pour l’ensemble de l’année, Vivendi prévoit de réaliser un résultat net ajusté supérieur à 2,5 milliards d’euros et d’en distribuer entre 45 % et 55 % en numéraire.

 
 Haut de page