À la pointe

Vivendi, pionnier dans l’utilisation de Votaccess

VotacessDe nombreux actionnaires disposent aujourd’hui d’un ordinateur connecté à Internet, et passent leurs ordres de bourse et s’informent sur les sociétés dont ils sont actionnaires sur la toile. Cinq groupes, dont Vivendi, ont ainsi proposé cette année à leurs actionnaires au nominatif et au porteur le vote par Internet via respectivement Gisproxy et Votaccess.

Cette nouvelle plateforme Votaccess est un vrai pas en avant pour les actionnaires individuels : elle leur permet de participer plus facilement et donc plus amplement aux votes des résolutions des Assemblées générales et d’avoir accès directement à toutes les informations concernant les sociétés (la documentation liée à l’Assemblée de chaque société affiliée est sur Votaccess).

Les premières plateformes de vote par Internet pré-Assemblée générale ont été mises en place au début des années 2000 pour les actionnaires au nominatif tout d’abord. Le dispositif a mis du temps à décoller et le vote par Internet n’a vraiment commencé à se développer qu’en 2009 quand l’e-convocation a été proposée avec l’e-vote.

Précurseur, Vivendi a fait partie des groupes de travails liés à ces différents chantiers et a mis en place pour ses actionnaires nominatifs l’e-vote et l’e-convocation (envoi de la convocation à l’assemblée générale par internet) en 2011.

En 2012, 3 500 actionnaires de Vivendi ont reçu une e-convocation et plus de 500 ont utilisé la plateforme Votaccess.

Cette année, seuls les actionnaires dont les banques, teneurs de  comptes, proposaient Votaccess, ont pu utiliser ce service (toutes les banques n’étaient pas encore affiliées en 2012). Enfin, ce service ne génère pas de coût supplémentaire pour un actionnaire déjà abonné à un service en ligne bancaire.

 
 Haut de page